Le goût de prendre soin des gens

 

Reprendre des études pour changer d'orientation professionnelle lorsqu'on est adulte et parent semble souvent très complexe. Pourtant, rien d'insurmontable, comme le prouve le parcours de Karine Persico, devenue diététicienne après avoir commencé une carrière dans le management de production

 

Ce que je souhaitais, c'était prendre soin des gens

 

"Après avoir élevé mes filles, je voulais m’investir dans un travail qui me corresponde, qui me ressemble. Contrairement à beaucoup de mes confrères et consœurs, la diététique n’était pas forcément un choix dès le départ. Ce que je souhaitais, c’était « prendre soin des gens ». Alors j’ai pris le temps de me poser, de réfléchir et d’étudier les options qui s’offraient à moi. J’ai choisi le BTS diététique pour son contenu et les possibilités que cela offrait en termes de pratique avec les patients"

Aujourd’hui, pratiquant son métier comme une évidence et une passion de chaque instant, elle est certaine d'avoir fait le bon choix.

Lorsqu'elle a débuté sa formation, sa fille aînée débutait sa première année d’études post-bac. Aussi, l'idée de se retrouver sur les bancs de l’école avec des étudiants de l’âge de sa fille lui semblait étrange. Après avoir mené quelques recherches, elle s'aperçoit que le CNED propose la formation permettant de préparer le BTS Diététique via l'enseignement à distance.

"Cette formation à distance me permettait une liberté d’organisation que je n’aurais certainement pas eu en école et cela me ressemble bien - confie-t-elle. C’était la première fois que je faisais une formation via le CNED. Cependant, je connaissais la réputation de l'établissement et, pour moi, il était devenu évident que si je me lançais, c’était avec le CNED".

Karine admet qu'elle a dû beaucoup travailler pendant sa formation, "parfois même un peu trop" aux dires de son entourage. Se sachant plus efficace le matin, elle débutait ses journées vers 7 h 30, parfois avant, et y passait souvent la majeure partie de sa journée. Les soirées et week-ends étant réservés à la famille et aux moments de détente.

 

Comme le précise Karine, "se remettre aux études après 40 ans, alors que l’on a déjà des diplômes, est un choix, non une nécessité". Pour elle, c’était donc un plaisir d’apprendre, même si les moments difficiles n'ont pas manqué. Se retrouver seule face à un cours que l’on ne comprend pas ou encore prendre conscience de la quantité d’informations à retenir pour les examens sont forcément des étapes compliquées qu'il faut apprendre à surmonter. Si l’enseignement à distance permet d'organiser son emploi du temps en toute liberté, c’est aussi apprendre à savoir faire preuve d'autonomie pour savoir faire le tri entre les notions clés et celles qui le sont moins.

Heureusement Karine a pu rencontrer des personnes qui l’ont aidée et soutenue dans cette aventure : des professeurs, d’autres étudiants. Certaines personnes rencontrées virtuellement sur les réseaux sociaux sont depuis devenues des amies. Il faut cependant rester vigilant, internet devient vite chronophage et la vie sociale virtuelle peut rapidement phagocyter un emploi du temps déjà serré…

De fait, Karine assure que le fait d’étudier à distance lui a permis de développer son esprit critique sur ce que l’on peut lire ou entendre, notamment sur les réseaux sociaux. Pendant ses études et de par ses nombreuses recherches sur internet, elle a souvent pu constater combien il était facile de trouver tout et son contraire en matière d'informations sur le web. Aujourd'hui, face à ses patients, il lui est primordial de baser chacun de ses propos au regard d'éléments fiables et scientifiques.

J'ai créé un groupe facebook exclusivement réservé aux étudiant en BTS diététique à distance.

 

Depuis l'obtention de son diplôme, Karine a ouvert son cabinet. Elle continue à se former en intégrant dès novembre prochain un diplôme universitaire en diététique psycho-comportementale. En plus de toutes ses activités professionnelles et familiales, elle continue d'aider activement ceux qui suivent le BTS diététique à distance. À cet effet, elle vient de créer un groupe Facebook qui leur est exclusivement réservé afin de leur fournir un cadre de travail serein. Elle essaie de les accompagner dans cette aventure, tant sur le plan « scolaire » que pour tout ce qui concerne l’organisation du travail. Le tout dans une ambiance la plus détendue possible.

 

Retrouvez Karine sur les réseaux sociaux :

 

 

Préparer un BTS diététique avec le CNED