Nicolas, 38 ans prof et bloggeur cuisine

 

Après un bac général, une licence en espagnol et un concours, Nicolas Maloisel est devenu professeur des écoles. Il exerce actuellement dans une école française de Barcelone. 
 

La volonté de Nicolas de se reconvertir à la cuisine est liée à la création de son blog de cuisine, il y a 3 ans 1/2 "Ma cuisine à moi", qu'il a créé au départ était juste pour donner du sens à sa passion. Nicolas prépare donc le CAP cuisine avec le CNED, qui est pour lui une référence en matière de formation à distance. L'inscription au CNED lui permet de continuer à travailler tout en préparant un diplôme reconnu. 

"J’avais déjà suivi une formation avec le CNED. J’ai préparé le concours de professeur des écoles en 1999/2000... La formation m’avait plu, car c’était très sérieux et elle correspondait exactement à ce que l’on nous demandait le jour J."

Pour préparer sa formation, Nicolas a pris un mi-temps pour avoir le temps d’étudier et de faire des stages. Au début de la formation, il ne travaillait que deux jours à l’école. Les jours où il n’y était pas, il étudiait trois jours suivis par deux jours de stages.
 

J’ai beaucoup revu les vidéos de pratique culinaire, jusqu’à la veille de l’examen.

 

Nicolas a pu profiter de sa précédente expérience de formation au CNED, et à ainsi mis l'accent sur son organisation lors de la préparation du CAP Cuisine.

"Les jours où j’étudiais (mercredi, jeudi et dimanche) je me levais tôt (6h30) et je travaillais pendant 4 ou 5 heures. Je m’étais fixé la date de février pour finir d’étudier, car après j’allais travailler 3 jours à l’école et aurais moins de temps à la maison. J’ai tenu les délais. Ce qui fait qu’après j’ai pu me consacrer à la pratique et je n’ai eu qu’à réviser."

"À la fin de la formation je révisais les cours un peu tous les jours et je passais tout mon temps à cuisiner en vue de l’examen. Le plus difficile c’est l’organisation. "
 

 

Voici les conseils de Nicolas pour réussir votre préparation de l'examen :

"Il faut s’aménager du temps et surtout bien s’organiser. Il faut s’imposer un vrai rythme de travail sinon, c’est impossible. Je travaillais à heures fixes et je me mettais des objectifs du genre : à telle date, je dois avoir fini de travailler ces chapitres.
Les devoirs sont à renvoyer régulièrement (même si on ne les fait pas tous). À la fin, je ne faisais que des sujets tombés les dernières années pour m’entraîner."

 

Quels sont les futurs projets de Nicolas ?

"J’ai quelques idées de projets autour de la cuisine, mais pas de restaurant, car je sais que je ne suis pas fait pour ça. Cela fait 15 ans que je pense à ouvrir quelque chose. Après cette formation, je sais que je suis capable de faire autre chose que d’enseigner. Cette formation m’a donné confiance dans mes capacités. Je sais que je peux travailler en cuisine. 
Ma manière de cuisiner a changé avec cette formation. L’année prochaine, je pense continuer. Je pense préparer un CAP pâtisserie…"

"Je sais que ce que j’ai appris avec le CNED me resservira si je travaille dans la restauration car tout était fait dans l’optique de la pratique. Tout ce que j’ai vu et étudié m’a beaucoup servi le jour de l’examen. J’ai d’ailleurs vu la différence avec les autres candidats qui n’avaient pas suivi de formation avec le CNED."

 

 

Retrouvez Nicolas sur son blog et sur les réseaux sociaux :

 

 

 

 

Le CNED vous prépare en un an aux épreuves du CAP cuisine.