Géraldine au fil des jours.

 

Géraldine Muller, 46 ans, professeur de Lettres Modernes et écrivain public biographe a d'abord suivi une formation universitaire (de l'Hypokhâgne au CAPES) et est devenue enseignante en collège, puis en lycée. 

 

La soif d'apprendre de Géraldine l'a conduit à étudier des domaines tels que la psychologie, la psycho-généalogie et le développement personnel. Aujourd'hui, elle exerce son métier d'écrivain public biographe dans sa micro-entreprise "L'Encre au fil des jours", qui lui permet de réunir toutes ses compétences acquises : raisonnement, didactique, écoute, empathie et sensibilité. 

Des problèmes personnels ont contraint Géraldine à rester à son domicile pendant de longs mois. Son projet de devenir écrivain public biographe grandissait, intéressée par l’histoire des personnes qu’elle rencontre et aimant manier les mots.

La liberté personnelle et la rigueur que l'on s'impose dans le suivi de ses études ont constitué pour moi une démarche plaisante et intéressante.

 

"J'ai fait le choix du CNED, car cet organisme de formation à distance propose des formations complètes et pécuniairement abordables. Et jamais je ne me suis sentie seule dans mes études. Il y a la possibilité de dialoguer avec d'autres étudiants sur un forum et de poser des questions pédagogiques à ses professeurs. Mon projet de devenir écrivain public biographe répondait à un appel intime, authentique."

"Travailler selon mon propre rythme est un réel plaisir. Certes, le métier d'écrivain public est un métier solitaire, mais j'ai toujours vécu la solitude comme une période féconde, créative et ceci, depuis l'enfance. J'ai l'impression de créer véritablement ma vie, mes journées à l'image de ce que je suis intérieurement et non selon un rythme que l'on m'impose. Ce que je trouve, en revanche, plus difficile est le démarrage de l'entreprise, les démarches administratives, financières et publicitaires qu'elles impliquent. Dans ce domaine, c'est surtout Internet qui m'a aidée et le site de BpiFrance Création où j'ai pu construire mon business plan, élaborer tout mon projet, trouver mon statut juridique et définir ses implications."

Pour Géraldine, l'expérience au CNED lui servira. Elle réutilise souvent les fascicules du CNED et les outils pour réaliser des travaux d'écriture plus spécifiques comme l'aide à la rédaction d'une thèse longue, d'un mémoire de fin d'études ou de stage, la rédaction du contenu d'un site.

 

Les conseils de Géraldine pour réussir la formation d'écrivain public au CNED

"Je conseillerais d'être assidu et régulier dans l'apprentissage, d'avoir une discipline personnelle et donc une certaine exigence envers soi-même, sans laquelle on ne peut faire aboutir ses études."

 

Et ensuite...

"Je souhaite écrire de nombreuses biographies ou récits de vie, car c'est ma spécialisation. La correctrice de mon devoir professionnel sur le métier d'écrivain public m'a montré que c'était pour moi une voie épanouissante. J'ai d'ailleurs construit mon site professionnel "L'encre au fil des jours : un écrivain public biographe à votre service en ce sens".
En plus de l'écriture, Géraldine tient un blog personnel "Que vive la Vie en Vous !" qui rassemble des témoignages personnels.

 

Retrouvez Géraldine sur ses réseaux sociaux :

Retrouvez l'intégralité de Géraldine sur ICI.

 

 

 

 

La formation du CNED vous permet d'acquérir les bases du métier et de vous entraîner à la rédaction de documents divers.