Elisa, youtubeuse en formation secrétariat medico-social

 

Élisa Engeammes, 19 ans, a passé un BAC ES en 2015 avant de commencer des études de droit, et ce, jusqu’à la Licence. En parallèle, elle étudie la naturopathie depuis des années et est auto-entrepreneuse depuis ses 18 ans. Après une expérience concrète d'une année au sein d'un centre de bien-être où elle préparait des projets de soins pour les usagers et assistait des thérapeutes, Élisa devait gérer le secrétariat, parfois seule, en plus de la comptabilité. C'est pour cela qu’elle a choisi la formation de secrétariat médico-social.

Son projet atypique l’a poussé à choisir le CNED. La liberté de temps qui en découle lui a permis de travailler l'année dernière. Elle développe son réseau et multiplie les rencontres avec d'autres thérapeutes tout en continuant ses études pour avoir un diplôme reconnu par l’État. Étant à son compte, Élisa peut s’organiser assez facilement. En général, elle travaille ses cours le matin et s’occupe de son entreprise l'après-midi. Elle n’a pas d'emploi du temps fixe, mais note ses objectifs par période. Par exemple : le mois dernier, son objectif était de rendre le devoir de communication et bien, c'est chose faite avec un petit 16/ 20 !

 

Pour Élisa, étudier au CNED demande une vraie rigueur ! Cependant, elle trouve cela formateur et responsabilisant. Dans ce cas, elle ne se force pas et attend quelques jours avant de se remettre au travail. Il ne faut pas culpabiliser, l'important est de faire de son mieux.

 

Il faut trouver une organisation efficace, et s'y tenir le plus possible, avec la règle des 80/20 : 80% d'efficacité et 20% de marge d'erreur !

 

Une formation au CNED demande une vraie rigueur. Selon Élisa, c'est très formateur et responsabilisant. Certains cours en comptabilité ou communication lui servent quotidiennement pour gérer son statut d'auto-entrepreneur. 

 

Quels sont les conseils d'Élisa pour réussir une formation au CNED ?

« La MOTIVATION et L'ORGANISATION sont essentiels. Si vous n'êtes pas autonome et rigoureux cela risque d'être très difficile. Ne faites pas le CNED par défaut, il faut le vouloir et être prêt à vous lever le matin sans que personne ne soit derrière vous pour surveiller ! On pense souvent que le CNED, c'est plus facile et qu'on est en « vacances » mais c'est faux. 
Je dirais même que le niveau est meilleur qu'en cursus habituel : le travail est vraiment personnel et dans un objectif défini, il n'y a pas de temps mort quand vous étudiez, comme il peut y avoir en cours quand le prof doit gérer des enfantillages... Vous êtes seul responsable de vos résultats ! Pas de possibilité de triche sur un voisin de table, etc. On vous fait confiance !  »

 

Et ensuite…

"Actuellement, je me forme en autodidacte à la Naturopathie, j'ai le temps de faire des rencontres, des stages... C'est hyper enrichissant !  J'ai obtenu mon diplôme en Secrétariat Médico-social et j'espère occuper un poste. Le mieux pour moi serait un mi-temps ce qui me permettrait de continuer mon activité de naturopathe. Je souhaite vraiment lier les deux ! Un peu plus tard, j'aimerais faire une formation en Naturopathie faisant partie de l'OMNES (Organisation de la Médecine Naturelle et de l'Éducation Sanitaire) et de la WNF (World Naturopathic Federation) pour officialiser mes connaissances."

 

 

Retrouvez Élisa sur sur les réseaux sociaux

 

La formation dispensée par le CNED débouche sur une certification professionnelle de niveau IV reconnue par l'Etat.