César Reversade, mille millions de mille snowboards

César Reversade, 17 ans, a plus foulé la neige que les sentiers battus. Forcément quand on habite à Val d'Isère, dévaler les pentes tout schuss est un passage obligé. Dès son plus jeune âge, le garçon chausse les skis pour affronter les pistes. Mais il finit par se lasser, avant de découvrir le snowboard à 10 ans. Il se jette à corps perdu dans le freestyle et s'inscrit dans le club local. "Le snowboard apporte une sensation différente. Et puis c'est plus intéressant, il ne s'agit pas seulement d'une question de temps, comme au ski."

 

Ses premiers faits d'armes remontent à l'âge de 12 ans, où il participe à des compétitions régionales, "juste pour s'amuser" précise le garçon. Sauf que ça marche, et plutôt bien. Deux ans plus tard, il intègre la fédération française de snowboard, et enchaîne des compétitions nationales, européennes, puis internationales. "J'ai voyagé en Autriche, en Espagne, aux États-Unis... J'ai eu de bon résultats et j'ai bien progressé"  s'enthousiasme César. 

Ses parents le soutiennent à chaque instant, "moralement et financièrement, souligne le sportif, mais maintenant j'ai des sponsors, ça aide !"

 

Je suis entré au Cned parce que cela me permettait de continuer le snowboard en haut niveau.

 

En route pour les JO

 

En 2011, il est consacré champion de France de slopestyle (parcours de figures acrobatiques sur différents modules). Pendant l'hiver 2012, il s'envole aux États-Unis pour poursuivre son entraînement. "C'est un très grand souvenir : j'ai voyagé au Colorado, en Californie, j'ai rencontré beaucoup de gens, je me suis entraîné... C'était génial" témoigne le snowboarder. Peu à peu une idée fait son chemin : il pourrait bien participer aux Jeux Olympiques de 2014 à Sotchi. Mais il y a d'abord un obstacle : "Il faut d'abord passer par les phases qualificatives dans le circuit de coupe du monde en 2013." 

 

Mais César ne s'éloigne pas de sa scolarité pour autant. Inscrit au Cned depuis qu'il est entré en 3e, il commence cette année sa terminale ES, et se dit prêt à affronter l'épreuve du bac. "Je suis entré au Cned parce que cela me permettait de continuer le snowboard en haut niveau. Généralement, je m'avance à fond dans les cours entre septembre et décembre et je garde l'hiver pour les entraînements. Je reprends ensuite mes cours vers avril. Mais cette année, je compte réviser le bac dès le mois de mars." Il projette même de continuer en licence "Technique de Commerce" dans un IUT d'Annecy, spécialisé dans les horaires aménagés pour les sportifs professionnels. Histoire de garder la montagne près de lui, car César Reversade n'est pas prêt de lâcher sa planche... 

 

César Reversade est inscrit au Cned en Terminale ES