Héloïse, 13 ans, kitesurfeuse en mode pro.

Héloïse Pégourié est un nom à retenir : du haut de ses 13 ans, elle a choisi d'arrêter le patinage artistique pour se consacrer au kitesurf.

Pratiquant le patinage artistique à haut niveau, Héloïse découvre le kite surf lors d’un stage dans sa région, la Provence-Alpes-Côte-D’azur.  Elle souhaite alors  participer à des compétitions locales. Ses parents contactent la fédération et rencontrent Sébastien Garrat ;  ancien champion de France, d'Europe et du Monde de kitsurf. Au vue de ses performances, Héloïse est sélectionnée pour un stage détection de 3 jours, au Pôle France.

Sollicitée par Sébastien Garrat pour qu’elle participe aux championnats du monde junior de kite surf, mondiaux à Sant Pere en juillet 2017 (Espagne), Héloïse arrive 7ème, alors qu’elle  ne pratique le kite que depuis 8 mois. Ses concurrentes kitent depuis 3 à 6 ans. Entre temps, elle participe au critérium méditerranéen, y finit 2ème et trouve des sponsors.

Elle est admise au Pôle France en septembre 2017 : à 13 ans, après seulement 8 mois de pratique, Héloïse réalise des figures que la plupart des kite surfeuses de son âge mettent 3 ans à maitriser.

Les objectifs d'Héloïse sont, à court terme, de participer aux championnats de France, aux championnats du monde junior en 2018, et d’intégrer le top 3 mondial.​

Au Pôle France, les journées d'entraînement d'Héloïse deviennent plus régulières, plus techniques, plus professionnelles. Héloïse est aussi une très bonne élève au collège, et est scolarisée en 4ème au CNED  avec trois 3 langues vivantes étrangères en option (anglais, espagnol et japonais niveau seconde).

Les parents d’Héloïse ont choisi le CNED pour la liberté d’organisation, permettant d’intégrer les entraînements et les cours à son emploi du temps tout en évitant une surcharge d’activité.

En 2016, Héloïse était scolarisée dans un collège à mi-temps,  pour pouvoir s’entraîner quotidiennement. Ses résultats scolaires n’ont en pas pâti.

Le travail scolaire se fera en fonction du vent ! Mais toujours le matin.

Ses parents organisent son emploi du temps scolaire. Héloïse se lève à 6 heures. Après son petit déjeuner, elle étudie ses cours de japonais. Elle étudie de 8 heures à midi avec une pause de 10 minutes au bout de 2 heures : demi-heure de mathématiques, de français, de physique, de chimie. Puis elle travaille de 10 heures à midi sur les autres matières, à son rythme. Héloïse pratique l’anglais toute la journée lors des entraînements. Sa journée se termine à 21h30,  par une demi-heure de lecture.

Les conseils des parents d'Héloïse : 

"Chaque enfant est différent, c’est aux parents de savoir, et de se renseigner. On connaît des kiteurs qui font le CNED et qui ne suivent pas les cours, ils espèrent faire carrière dans leur discipline, ce n’est pas le cas de notre fille, le CNED est pour nous une solution très adaptée à sa passion. Les études seront prioritaires sur le sport."

Notre jeune championne souhaite devenir ingénieure dans l’éolien. Smooz.fr souhaite plein de bonnes choses pour l'avenir à Eolïse, euh... Pardon, Héloïse. Retrouvez Héloïse sur sa page Facebook.

De la sixième à la troisième, en scolarité complète ou partielle, le CNED accompagne votre enfant tout au long de son parcours.