Sophie Fromager, un CRPE pour une nouvelle vie.

Vous pouvez lire ou relire les conseils de Sophie pour réussir votre formation à distance

Sophie Fromager, 37 ans, rédactrice en free-lance et co-directrice d’une agence de conseil éditorial depuis plus de neuf années, a pris un nouveau virage professionnel pour devenir professeur des écoles.​

Le parcours d’études de Sophie est atypique : après 2 échecs au concours PACES, elle se réoriente en faculté de lettres et de philosophie. Après avoir obtenu sa maîtrise, elle prépare le CAPES et l’agrégation de philosophie. N’ayant pas réussi aux concours, elle décide de poursuivre ses études à la Sorbonne afin d’obtenir un Master 2 en communication.

Sophie rencontre à La Sorbonne celle qui deviendra son associée et elles créent une agence de communication en 2006.  

Après 9 ans comme travailleur indépendant, elle est « lasse du stress de trouver sans cesse des contrats pour faire tourner la boîte ». De plus, elle s'est aperçue que son métier ne lui plaisait plus et qu'elle aspirait à s’investir dans un « métier ayant plus de sens à ses yeux ». 

Elle envisage sa reconversion : « depuis 4 ans, j’intervenais comme bénévole dans une association de soutien scolaire auprès d’élèves scolarisés en école élémentaire et comme animatrice auprès d’adolescents. Le métier de professeur des écoles s’est imposé comme une évidence. J’y ai vu la possibilité d’exercer une profession utile correspondant à mes aspirations et s’appuyant sur des qualités dont je disposais. J’ai donc rapidement pris la décision, en octobre 2014, en accord avec mon associée, de liquider ma société. »

Le concours de recrutement des professeurs des écoles ( CRPE ) étant un concours très sélectif, Sophie décide de suivre une préparation spécifique: «  préparer seule le CRPE me paraissait extrêmement chronophage et lacunaire car je n’aurais eu aucun retour sur les attentes des correcteurs du concours et aucun entraînement ».

Ayant déjà suivi une formation à distance, habituée à travailler à son domicile, Sophie n’a pas hésité. « pour financer de mon année de préparation, j’ai assuré quelques missions de rédactrice en tant qu’auto-entrepreneur et j’ai préparé le CRPE grâce au CNED . Je savais que je disposais de l’autonomie et de la rigueur nécessaire pour suivre ce type de formation.»

Sophie conseille d’utiliser tous les outils mis à disposition lors de la préparation, et de solliciter les professeurs en cas de difficulté.

Les cours du CNED sont très bien rédigés. Les références à d’autres ouvrages ou sites sont nombreuses, ce qui est utile lorsque l’on souhaite approfondir un point en particulier.

Les devoirs ont constitué des entraînements efficaces : « les devoirs sont corrigés très rapidement. Les retours ont toujours constructifs et bienveillants. Les professeurs savent trouver les bons mots pour nous motiver. Les devoirs m’ont permis de vérifier que j’avais bien compris ce qu’on attendait de nous aux épreuves et de mesurer mon niveau. Les correcteurs du CNED évaluent nos devoirs en suivant les mêmes critères que les correcteurs du concours. Ma moyenne aux devoirs du CNED était de 16,5/20 et j’ai finalement eu le concours avec 18,58/20 de moyenne ! »

Sophie a aimé échanger avec les autres inscrits grâce au réseau social de la formation : « C’est un excellent complément des cours et un allié indispensable pour briser la solitude inhérente à toute formation à distance. »

Si j’ai besoin de me former personnellement, je ferai de nouveau appel au CNED !

Nous souhaitons à Sophie nos vœux de réussites dans cette nouvelle carrière d’enseignante avant, pourquoi pas, de devenir un jour professeur des écoles maître formateur, conseiller pédagogique ou inspecteur. "Affaire à suivre !"

Vous pouvez lire ou relire les conseils de Sophie pour réussir votre formation à distance

Pour préparer le CRPE et devenir professeur des écoles, le CNED vous met dans les meilleures conditions pour réussir.