Agnes Bernard, une reconversion réussie

Agnès Bernard est un cas d’école de la reconversion professionnelle : sortie du secrétariat après une période d’inactivité liée à la naissance de ses enfants, elle s’est lancée dans un CAP Petite enfance. Avec succès !

 

À 45 ans, Agnès Bernard a déjà une vie professionnelle bien remplie. Ses études se sont orientées vers le domaine du secrétariat : CAP/BEP Communication administrative et Secrétariat, bac pro Bureautique et BTS Secrétariat Commercial Bilingue. De quoi lui assurer un travail pendant les années qui ont suivi sa scolarité.

Puis vient le moment où elle décide de devenir maman et d’élever ses enfants dans les années qui suivent. Pendant treize années elle accompagne sa progéniture dans les premiers pas de la vie.

Mais les enfants ayant grandi, Agnès en profite pour se concentrer de nouveau sur son avenir : "Je souhaitais reprendre une activité professionnelle. Inutile de chercher dans le secrétariat, j'étais complètement dépassée. Il est vrai que j'aurais pu chercher une remise à niveau dans ce secteur mais je n'en avais plus envie."

Elle s’interroge donc sur les domaines qui l’intéressent vraiment. C’est au détour d’une sortie avec l’école maternelle de son fils que le déclic se fait : ce sera le monde la Petite Enfance pour "accompagner les enfants dans leurs gestes quotidiens, les rassurer, les guider, les écouter, leur parler..."

Agnès décide donc de se lancer dans une formation à distance, avec le CNED, plutôt par pragmatisme "N'étant pas inscrite à Pôle Emploi et n'ayant pas travaillé depuis une longue période, je ne pouvais prétendre à une formation financièrement prise en charge. C'est pourquoi j'ai choisi une formation par le CNED."

 

Entre études et vie quotidienne

 

Au début de sa formation, Agnès suit les cours aussi assidûment que possible, se fixant des objectifs réguliers. C’est au moment des stages que les choses se corsent : "avec deux enfants et toute une maisonnée à gérer, tout c'est très vite bousculé.  Je ne savais plus où donner de la tête... c'est pourquoi, lors de mes semaines de stage, je ne me consacrais qu'au travail à faire sur le dossier professionnel et j'ai délaissé les autres matières pour mieux m'y remettre une fois mon dossier professionnel et mes stages terminés, l'esprit plus libre."

Si elle avoue avoir parfois été découragée en rentrant le soir peu encline à se replonger dans les cours, Agnès a tenu jusqu’au bout "Je crois qu'on se met quand même beaucoup de pression quand on voit arriver tous ces cours et qu'on voit les mois défiler mais finalement on y arrive, même si je l'avoue je n'ai pas renvoyé tous mes devoirs !" Mais elle assure être heureuse du déroulement de la préparation : "Les cours sont clairs, les tuteurs ont toujours répondu à mes questions et on se sent soutenue même si on est seuls chez soi. J'ai essayé aussi d'aider (et de me faire aider) au maximum sur le forum, j'ai même gardé des contacts et ça a été très important aussi pour ne pas lâcher prise de voir que d'autres personnes passaient par les mêmes étapes que moi."

Le premier point positif de cette expérience, selon Agnès, c’est un nouveau regard sur elle-même : "J’ai retrouvé confiance en moi car je suis très fière d'avoir réussi à me remettre dans les études alors que ça faisait plus de 20 ans que j'avais passé mon BTS et surtout d'avoir réussi à décrocher mon diplôme avec une moyenne de 16,25 !"

Agnès en profite pour glisser quelques conseils aux futurs inscrits : « Surtout bien lire les fascicules que l'on reçoit au début de la formation, essayer de bien comprendre comment tout cela s'organise. SURTOUT chercher ses stages TRES RAPIDEMENT, les places sont difficiles à trouver notamment en crèche ! Se dire qu'on va y arriver même si parfois ça paraît vraiment improbable ! »

Toutes les formations du secteur