Les Fleith toutes voiles dehors !

Sur son voilier Varatraza II, la famille Fleith est bientôt arrivée à la fin de son périple maritime, prévue pour fin juillet. L’occasion de faire un point sur le parcours réalisé, leurs découvertes, leurs souvenirs mais aussi de s’intéresser à leur vie au quotidien. Embarquez maintenant avec eux…

 

Déjà 10 mois que Catherine, Bruno et leurs quatre enfants, William, France, Romane et Paloma, sont sur les océans. Après plus de 10 000 milles parcourus, ce sont des souvenirs par dizaines qui ont marqué les esprits des membres de la famille. De leur mission humanitaire au Sénégal en passant par la traversée de l’Atlantique ou bien leurs rencontres avec les dauphins et les requins dans leur milieu naturel, ce sont des rêves qui se réalisent. Les parents se confient : " Nous avons vécu avec les enfants des tas d'aventures différentes tout au long de notre périple et nous pensons avoir réussi à leur transmettre notre goût du voyage et des découvertes ". L’ambiance est au beau fixe et le seul problème rencontré par la famille aura été le manque de WI-FI.

 

A chaque escale sa découverte

 

En ce moment, les Fleith sont aux USA. Après Miami, ils vont remonter la coté américaine jusqu’à New York, qu’ils ont hâte d’atteindre pour avoir l’émotion de découvrir la statue de la Liberté de leur voilier. Ils expliquent qu’ensuite " viendra l'heure de retraverser l'Atlantique pour rentrer en méditerranée via les Açores et Gibraltar. Partis début août, nous serons de retour fin juillet et la boucle sera bouclée ". Et la boucle aura été pleine de bons moments et de découvertes en tout genre. Ce sont des paysages magnifiques, des rencontres atypiques ou des situations intenses mais il s’agit aussi d’un quotidien en famille, tout aussi fort en émotion. Les repas sont toujours préparés en famille et pris au rythme des musiques locales ; " David Guetta à Ibiza, Youssoun D'our au Sénégal, Cesaria Evora au Cap vert, reggae aux Grenadines, salsa à Cuba et country aux USA... ".

 

Le principal souhait des enfants a été de naviguer avec des "batocopains" !

 

L’aventure de la navigation a été complétée par l’aventure humaine. Les Fleith ont rapidement rencontré d’autres familles sur les flots. Les parcours prévus étant proches les uns des autres, ces familles ont commencé à former une petit tribu, naviguant ensemble, travaillant main dans la main, partageant des repas et des moments formidables. Pour les enfants, c’est l’occasion de s’ouvrir et aussi de tisser des liens d’amitié très forts avec d’autres petits aventuriers des mers.

 

L’apprentissage des enfants

 

Les quatre jeunes Fleith sont inscrits au CNED. Les temps de travail ont rapidement été mis en place pour eux. Ils travaillent le matin, même le samedi et le dimanche, afin de pouvoir libérer les après-midis pour les jeux nautiques et des journées pour les découvertes à terre. Les parents racontent que " les deux plus grands retravaillent souvent dans la journée quand ils le souhaitent.  Ils gèrent seuls leur rythme et l'avancement de leur travail et nous ne contrôlons que le bon déroulement des évaluations : ça se passe vraiment bien ". Entre les quatre enfants, il y a un vrai soutien. L’ainé en 3ème aide sa sœur en 4ème. Tout le monde aide les plus petites, particulièrement la plus jeune pour son apprentissage de la lecture. Même entre membres des batocopains, l’entraide est présente.

 

Mais dans des conditions aussi formidables, l’enseignement ne se fait pas que par les cours. "L'apprentissage est très riche et souvent en lien avec ce que nous avons vécu. Les enfants ont étudié des sujets comme la traite des esclaves alors que nous étions sur l'île de Gorée, les volcans alors que nous étions aux Canaries, terre volcanique, la guerre froide alors que nous étions à Cuba... Le voyage associé au CNED donne un côté très vivant aux apprentissages " confient les membres de la famille. De plus, les parents ont toujours été présents pour discuter des sujets de cours et échanger avec leurs enfants afin d’approfondir les différentes notions.

 

Il est évident que les enfants sont devenus bien plus autonomes, dans leurs études comme dans la vie de tous les jours grâce à ce voyage autour du monde. La famille conclue par le fait que " ce voyage a également permis de leur faire saisir qu'il est important de travailler pour pouvoir ensuite réaliser ses rêves...et à leurs âges ils ont des rêves plein la tête ! ".

Quatre enfants ; 3ème, 4ème et primaire